Réconciliation au Burkina FASO : Un message de paix pour le retour des exilés

 

 

Les souvenirs sont douloureux, 4 mois et demi de prison au Burkina Faso, pour enfin être déclaré innocente. En lieu et place de la vengeance, Safiatou Lopes FAFIE ZONGO a choisi de travailler pour la cohésion sociale. Cette figure de proue de la société civile au Burkina Faso se veut être désormais une militante de la paix malgré les humiliations et frustrations subit dans son pays.

Depuis mars 2020, elle est présente en Côte d’Ivoire avec son ‘‘mouvement le plaidoyer du retour à la cohésion sociale et la réconciliation nationale’’ du burkina. A ce titre, elle a rencontré plusieurs ex-autorités du régime Blaise Compaoré, la société civile de la diaspora burkinabé, des notables et des autorités ivoiriennes. Objectifs, tuer toutes velléités de vengeance chez les réfugiés burkinabés mais surtout emmener les filles et fils du pays des hommes intègres à se reparler à nouveau pour la préservation d’un climat social apaisé.

Le ‘‘Mouvement le plaidoyer du retour à la cohésion sociale et la réconciliation nationale’’ a été officiellement lancé en Janvier 2020.

Le mouvement souhaite également une implication des autorités ivoiriennes, tant auprès des burkinabés exilés en Côte d’Ivoire, qu’auprès des autorités actuelles du Burkina, pour un retour paisible et volontaire dans leur pays d’origine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *