BATIR ET EXPERTISE : Votre rendez-vous de l’immobilier et du BTP.

EDUCATION / RAPPORT PASEC : Les proposition du SNEPPCI pour sortir l’école de la médiocrité

CIMENTERIE EN CI : Les ivoiriens investissent dans le secteur

SECURITÉ MARITIME : L’ARSTM lance le projet Formar

L’auteure Joséphine Guidy Wandja présente son oeuvre “Elections Démocratiques et Mathématique”

FINANCE PUBLIQUE : Les auditeurs en formation sur le système de contrôle

VENTE DE BANANE BRAISEE EN CÔTE D’IVOIRE : Quand un homme s’y met

ENTREPREUNARIAT : Le bois, un matériau à multiple facette, source de richesse

BONDOUKOU : SORTIE DES APPRENTIS COUTURIERS

(Ph.DR)

 

A Bondoukou dans l’Est de la Cote d’Ivoire, 28 apprenties couturières ont récemment fait leur sortie officielle après près de 5 ans de formation pratique dans les ateliers de la région du Gontougo.

Les patrons des ateliers de coutures de la région réunis au sein de l’ONG Ossata ont validé leur acquis théorique et surtout pratique.

Avec leur diplôme de fin de formation c’est tête plein de projets que ces nouveaux stylistes modélistes entent dans un marché très concurrentiel

 Anicet Kouadio

Grand-Béréby : Les acteurs du tourisme sensibilisent

 

 

A l’intérieur du pays, les maquis, bars, hôtels et autres lieux de divertissement et touristiques sont ouverts.

Il s’agit aujourd’hui pour les opérateurs de tout mettre en œuvre pour ne pas que leur établissement soit une porte d’entrée de la maladie à coronavirus.

C’est l’objectif de la Direction régionale du tourisme et des loisirs du bas Sassandra qui sillonnent le sud-ouest.

Récemment c’était au tour de la ville de Grand Béréby d’accueillir la campagne de sensibilisation.

La direction Régionale du Tourisme et des Loisirs du Bas Sassandra poursuit sa sensibilisation des acteurs avec comme objectif de faire barrage à la COVID-19 dans la région.

Réconciliation au Burkina FASO : Un message de paix pour le retour des exilés

 

 

Les souvenirs sont douloureux, 4 mois et demi de prison au Burkina Faso, pour enfin être déclaré innocente. En lieu et place de la vengeance, Safiatou Lopes FAFIE ZONGO a choisi de travailler pour la cohésion sociale. Cette figure de proue de la société civile au Burkina Faso se veut être désormais une militante de la paix malgré les humiliations et frustrations subit dans son pays.

Depuis mars 2020, elle est présente en Côte d’Ivoire avec son ‘‘mouvement le plaidoyer du retour à la cohésion sociale et la réconciliation nationale’’ du burkina. A ce titre, elle a rencontré plusieurs ex-autorités du régime Blaise Compaoré, la société civile de la diaspora burkinabé, des notables et des autorités ivoiriennes. Objectifs, tuer toutes velléités de vengeance chez les réfugiés burkinabés mais surtout emmener les filles et fils du pays des hommes intègres à se reparler à nouveau pour la préservation d’un climat social apaisé.

Le ‘‘Mouvement le plaidoyer du retour à la cohésion sociale et la réconciliation nationale’’ a été officiellement lancé en Janvier 2020.

Le mouvement souhaite également une implication des autorités ivoiriennes, tant auprès des burkinabés exilés en Côte d’Ivoire, qu’auprès des autorités actuelles du Burkina, pour un retour paisible et volontaire dans leur pays d’origine.

Entrepreneur en Action – Special Maroc