Featured Video Play Icon

DETTE PUBLIQUE: La Convention de la Société Civile de CI valide son étude

La Convention de la société civile ivoirienne (CSCI) a organisé un atelier de validation du rapport issu de l’étude sur la dette publique ivoirienne, c’était à l’hôtel La Rose Blanche sis à Cocody Angré.

Depuis mars 2021 la dette publique a atteint la barre de 17.776 milliards a annoncé le gouvernement. Ainsi dans le cadre de ses activités liées au suivi des finances publiques la CSCI a réalisé une étude sur la dette de la Côte d’Ivoire.

OUATTARA DJAKALIA / CHEF DE PROJET suivi indépendant et participatif du Contrat de désendettement et de développement (C2D): « … cette conférence est de valider le but que nous avons commandité sur la dette ivoirienne. Le constat est que, jusqu’à preuve du contraire, la dette est seulement gérée …. »  .

Selon Guillaume Adingra, ingénieur, statisticien et économiste, environ 44, 95% (7 944,7 milliards FCFA) de la dette publique ivoirienne est libellée en monnaie locale (Franc CFA) contre 55,05% (9 731,4 milliards FCFA) en monnaie étrangère, dont 54% en Euro et 24,7 % en Dollard.

GUILLAUME ADINGRA, INGENIEUR STATISTICIEN ET ECONOMISTE a tenu a rappeler que la côte d’Ivoire court dangereusement vers le seuil de la dette recommandé par l’UEMOA qui est de 70%. Aussi afin de prévenir les impacts négatifs d’un éventuel risque de surendettement du pays, des recommandations on été faites.

La crise économique mondiale due à la pandémie de COVID-19 en 2020 a également eu des conséquences graves sur les niveaux d’endettement de l’ensemble des pays en développement. La Côte d’Ivoire bénéficie encore du moratoire sur le paiement de sa dette bilatérale lancée par le G20 et le Club de Paris.

Mireille Abalé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

NEWSLETTER

phone

Ne manquez rien de l'actualité économique en Afrique.

Abonnez-vous à la newsletter de Business24 Africa